10/11/2015

l'image

Mon livre à la main, 

assise sur cette grande plage,

je tourne les pages,

je vois ton image,

que je retiens,

présente,

en la portant dans mon cœur avec le silence,

le bleu du ciel, le bruit des vagues de ce beau rivage

et les sublimes mot de la dernière page.

en partant, je laisse la forme de mes pas sur le sable fin

jusqu’à ce que l'eau vienne effacer mon passage.

poème de maria- maddalena OLANDRU-ALIA

15:12 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)